Présentation

Présentation

Bonjour,

Actuellement  élève de Bachelor 3eme année à école de commerce de Lyon, A travers mon blog intitulé les Antilles en route vers le paradis vous découvrirez nos culture, nos tradition mais aussi la richesse de nos îles. Moi même étant une Antillaise c’est un plaisir de vous faire découvrir mon univers.

Bonne visite et j’espère que mon blog vous plairas.

Bonjou,

Altchemen élevé en Bachelor 3eme année di école de commerce de lyon  A travers blog mwen en nommé les Antilles en route vers le paradis zot key decouvè culture nous, traditions nous mais aussi richesse  iles en nous.

Mwen meme étant en Antillaise sa ka fait mwen plaisi dit fait zot decouvè univers mwen.

Bonne visite et mwen ka esperé ke blog mwen ké plait zot.

http://www.ecoledecommercedelyon.fr

Tradition vendredi saint aux antilles

Les marinades du Vendredi Saint comme on appelle ici les accras sont incontournables.La tradition veut que le vendredi, jour de célébration de la Passion du Christ, est chômé et jeûné, ou pour le moins l’unique repas doit être « maigre ».

Côté cuisine en tout cas, on atteint le point culminant des 40 jours d’efforts de de restriction suivis pour le Carême avec un repas unique composé de crudités, légumes-racines cuits à l’eau, morue bouillie, grillée et en chiquetaille, d’accras de morue et évidemment les accras aux légumes typiques du Vendredi Saint.

En Guadeloupe, ce sont les accras de giraumon et malanga (tubercule, une variété de chou Caraïbes).

En Martinique on ajoute souvent des légumes du potager au giraumon et au fameux chou que l’on appelle ici : Chou Di ou Manman Chou (variété de chou Caraïbes).

 

Recette  accras de morue

Préparation : 10 minutes
Cuisson : 5 minutes

LES INGREDIENTS
Pour 20 à 30 acras
400g de morue salée en tranche
(ou 150g à 200g de chair de morue)
300g de farine
250 ml d’eau
1 càc de bicarbonate de soude (ou levure chimique)
1/2 oignon
1 grosse gousse d’ail dégermé
Persil, oignon pays
1 piment antillais + un petit verre d’eau
1/2 citron vert
Poivre et sel
Huile de friture

 

LA RECETTE

Dans un saladier, émiettez finement la morue dessalée – préparée et cuite comme indiqué ici – , à la main ou à l’aide d’une fourchette.

Hachez finement l’oignon, le persil, l’oignon pays et l’ail dégermé. Ajoutez le mélange d’épices à la morue. Mélangez, salez et poivrez

Dans une jatte, préparez la pâte à accras. Versez-y la farine. Formez un puis et versez la moitié de l’eau au centre pour commencer. Mélangez délicatement puis versez au fur et à mesure l’eau restante. Vous devez obtenir une pâte semi épaisse (densité d’une crème épaisse). Si la pâte vous semble trop liquide, ajoutez un peu de farine, si elle est trop épaisse délayez avec un peu d’eau.

ncorporez le mélange morue/épices à la pâte.

Ecrasez le piment antillais dans un petit verre d’eau. C’est cette eau qui permettra de pimenter la pâte juste ce qu’il faut. Ajoutez-en 1 à 3 càc, voire plus selon vos goûts. A ce stade, il faut goûter la pâte pour vérifier l’assaisonnement.

Ajoutez enfin 1 càc de bicarbonate de soude, et pressez le jus du demi-citron par-dessus. Une émulsion va se produire. Incorporez-la délicatement à la pâte pour la faire gonfler, toute en légèreté.

Dans une sauteuse, faites chauffer l’huile.

Versez la pâte à la petite cuillère pour former de petits beignets que vous cuirez de chaque côté. Lorsque les acras sont dorés, ôtez-les avec une écumoire ou une araignée de cuisine. Laissez égoutter les accras sur du papier absorbant.

Servez les accras de morue bien chauds à l’apéritif ou en accompagnement d’une crudité pour une entrée exotique authentique !

http://ecole-de-commerce-de-lyon.fr/

 

 

Martinique/ Madinina

La Martinique (en créole« Matinik », « Matnik » ou « Lamatinik » selon le « Dictionnaire du créole martiniquais » ), avec 390 371 habitants est une île des petites Antilles à la fois région d’outre mer , département d’outre mer code départemental 972. Une superficie totale de 1 128 km2 , la Martinique s’étire sur environ 70 km de longueur, pour 30 km de largeur. Le point culminant est le volcan de la montagne pelée (1 397 m).

La Martinique comporte 50 ilets disséminés autour de l’île.

Climat :

Le domaine bioclimatique de la Martinique est un domaine tropical plutôt humide. Les instructions nautiques modernes distinguent deux saisons marquées, liées aux précipitations : la saison humide, de mai à novembre, et la saison sèche de février à avril.

Langues :

En tant que département et région d’outre-mer (DROM), le français constitue la langue officielle de l’île comme sur l’ensemble du territoire de la République française. Une partie de la population utilise aussi couramment le créole. Environ 5% des élèves suivent un enseignement du créole à l’école.

Musique :

Les principales musiques de la Martinique sont la biguine, la mazurka créole ou mazouk, la valse créole, le quadrille ou haute-taille, le bélé, la kadans, le dancehall et le zouk.

http://ecoledecommercedelyon.fr/

Guadeloupe/Gwada

Guadeloupe/Gwada

La Guadeloupe (Gwadloup en créole) ce compose de 403 355 personnes habitant ,est à la fois une région monodépartementale de l’Outre-mer français , située dans les Caraïbes ; son code départemental officiel est le « 971 »;Ce petit territoire des Antilles situé dans la mer des Caraïbes, se trouve à environ 6 200 km de la France métropolitaine. En outre, il se compose d’îles et îlets, dont deux majeures habitées : la Grande-Terre et la Basse-Terre formant la Guadeloupe proprement dite. Plusieurs terres voisines, Marie-Galante, l’archipel des Saintes (Terre-de-Haut et Terre-de-Bas) et La Désirade sont rattachées administrativement à ce territoire.
Climat
La Guadeloupe bénéficie d’un climat tropical tempéré par les influences maritimes et les alizés. On distingue deux saisons en Guadeloupe et dans les îles voisines :
• une saison sèche appelée « carême » qui va de janvier à juin ;
• une saison humide dite « hivernage », qui s’étale de juillet à décembre.
Langue
La Guadeloupe étant un département français, le français en est la langue officielle.Le créole guadeloupéen est considéré comme une langue régionale, langue ancienne née d’un métissage de français, d’anglais et de langues africaines et de certains mots amérindiens.
Le lien avec les langues africaines sont souvent ignorés. Quelques exemples :
• « accras » les célèbres beignets antillais, en Bambara (MALI) Akara signifie « beignet »
• « awa » signifie « non » en Créole et « awo », a le même sens en Mina (dérivé de l’Ewe parlé à Ghana, Togo & Bénin). De même, en Guinée, le mot « awa » signifie « iyo » en Soussou. Ce qui correspond à « non » en français.
• « bonda » signifie « fesses ou postérieur » en Créole et correspond au mot « nbonda » en ki-kongo
Quelques exemples de rapprochements souvent ignorés avec l’espagnol :
• En créole le verbe ni ou tini est le verbe avoir. En Espagnol tener est le verbe avoir.
Quelques exemples de rapprochements souvent ignorés avec l’anglais :
• En créole, lorsque l’on dit de quelqu’un qu’il a biguidi, cela signifie se défiler, perdre ses forces ou son sang-froid. En anglais to be giddypeut signifier être étourdi, fébrile, avoir le vertige.
• En créole, un tré désigne le plateau d’une marchande. En anglais a tray est un plateau.
• En créole, on lo moun veut dire « beaucoup de monde ». En anglais, on dirait a lot of people (soit littéralement un lot de personnes, beaucoup de monde). Également l’expression méré lékol (sécher les cours), vient de my way sous-entendu I go my way (Je suis ma route ailleurs qu’à l’école).

Terre de métissage musical, les îles de l’archipel ont développé divers style musicaux traditionnels tels que la kadans, le zouk, le gwoka, la biguine et ainsi que le style FWI, « French West Indies ».

 

http://ecoledecommercedelyon.fr/

PLAGE GUADELOUPE

Quelques plages de la  Guadeloupe

La plage de Bois Jolan à Sainte-Anne avec ses cocotiers.

Bois Jolan

Ilet blanc, composé de sable blanc, site de nidification de Sternes dont l’accès est interdit du 1er mai au 31 août.

Ilet Blanc

Baie de Philipsburg à Saint Martin

.Great Bay

Anse Tillet à Deshaies.

Anse Tillet

Quelques rivières

Bassin sur la Rivière rouge à Matouba.

Rivière rouge

Cascade aux écrevisses à Petit-Bourg.

Cascade aux écrevisses

Bassin d’eau chaude à 39°C, sur le bord de la rivière Grosse Corde, à Capesterre Belle-Eau.

Source chaude

Le Galion, en amont du Bassin bleu.

Le Galion

source:http://ti.racoon.free.fr/picture.php?image_id=212&cat=most_visited&expand=1

http://ecoledecommercedelyon.fr/